Cash manager

Le cash manager prend en charge l’optimisation et la sécurisation des flux financiers de trésorerie de l’entreprise en fonction de la politique financière de l’entreprise et des réglementations financières, comptables et commerciales. Dans certains cas, il peut aussi effectuer la gestion de la politique de recouvrement. Il recherche des partenaires et des solutions de financement pour l’entreprise. Au quotidien, il suit les positions de trésorerie et contrôle l’enregistrement comptable. Il établit également la trésorerie prévisionnelle dans le respect des ratios financiers d’endettement, de solvabilité et de fond de roulement.

Le cash manager, en bon financier, élabore le budget de trésorerie selon les éléments comptables et financiers de l’entreprise en s’appuyant sur les données historiques de son activité. Il détermine les besoins en financement ou les disponibilités financières de la structure et met en place les actions adaptées, comme des lignes de crédit ou d’investissement. Ensuite, il évalue les flux financiers entrants ou sortants de la structure et en définit les procédures de traitement et de sécurisation. Il doit détecter les fragilités financières de la structure et émettre des recommandations en matière de gestion. Pour cela, il maîtrise le calcul de ratios financiers, le droit cambiaire, les méthodes de gestion des risques.

En direction des clients, il définit et met en place une politique de crédit.

Il intervient, en appui technique, en cas de litiges ou de montages financiers dans le cadre de fusion ou de rachat de filiale. Il suit également les relations bancaires comme les flux ou l’ouverture de compte.

Doté d’un bon esprit d’analyse, il est organisé et rigoureux, il a un bon sens relationnel et sait se montrer persuasif pour convaincre sa direction du bien fondé de ses choix. Son poste est un bon tremplin pour devenir responsable ou directeur financier.

En début de carrière son salaire annuel brut est de 35 K€ brut annuel mais peut rapidement évoluer avec de l’expérience, 50 à 75 K€.

Nos formations pour ce métier

Titre RNCP ESAM Expert financier en 2 ans
Développé en partenariat pédagogique avec et délivré par l’ESAM (European School of Advanced Management), école du Groupe IGS - Titre « Expert financier » certifié par l’Etat niveau I, Code NSF 313p /314p, enregistré au RNCP par arrêté du 10 août 2012 et publié au journal officiel du 22 août 2012.