Recrutez un alternant au CFA IGS Paris

Pourquoi recruter un alternant ? Quelles sont les aides et les avantages dont vous pouvez disposer en tant qu’entreprise d’accueil ?

Formation en partenariat avec l'IMSI

Le CFA IGS, centre de formation en apprentissage

 

8 filières formations à Paris

Notre centre de formation propose aux apprenants des formations du Bac Professionnels au Master.

  • Comptabilité Gestion Finance
  • Commerce, Marketing
  • Banque, Assurance
  • Communication
  • Management Entrepreneuriat
  • Immobilier
  • Ressources Humaines
  • Informatique

Découvrez nos formations !

 

 

Le CFA en quelques chiffres

35
ans d’expertise apprentissage
84%
de taux de réussite
1 200
jeunes formés
par an
89%
des entreprises prêtes à recruter de nouveau un apprenti

Pourquoi recruter un alternant ?

Embaucher un apprenti, c’est :

  • préparer l’avenir d’un futur collaborateur et le former aux besoins et à la culture de l’entreprise.
  • recruter un jeune qui a déjà suivi un cursus en alternance et qui connait parfaitement les codes et les valeurs du monde de l’entreprise.
  • simplifier les démarches administratives. Nous rédigeons les contrats et procédons à l’enregistrement de ce dernier auprès de la Chambre compétente. C’est donc un recrutement « clé en main ».
  • donner la possibilité à vos collaborateurs de transmettre leur savoir-faire et de les valoriser dans un rôle de tuteur.
  • pour les TPE et PME, bénéficier d’aides financières et d’exonérations fiscales non négligeables.

 

Déposez une offre >

 

Aides et avantages pour l’entreprise ?

Les aides aux entreprises

aide entreprisePendant toute la durée du contrat, l’employeur est exonéré des charges sociales, à l’exception de la cotisation patronale d’accidents du travail et maladie professionnelle et de certaines cotisations prévues par certaines conventions collectives. La CSG et la CRDS ne sont pas dues par l’apprenti.

En fonction des effectifs de l’entreprise, cette exonération peut être totale ou partielle (l’effectif pris en compte est celui du 31 décembre précédant la conclusion du contrat d’apprentissage).

crédit d'impôts

L’entreprise soumise à un régime réel d’imposition, qui emploie un apprenti pendant plus d’1 mois, peut bénéficier d’un crédit d’impôt.

aide entreprise
Les entreprises de moins de 11 salariés peuvent percevoir une prime de 1 000 € minimum par année de formation, versée par la région (ou la collectivité territoriale de Corse) dans laquelle est situé l’établissement où travaille l’apprenti.

Une seconde aide de 1 000 € minimum (mais pour une seule année) concerne les entreprises employant jusqu’à 249 salariés, qui :

  • soit recrutent un premier apprenti (il ne faut pas avoir employé d’apprenti depuis le 1er janvier de l’année précédente),
  • soit embauchent un apprenti supplémentaire, le nombre de contrats en cours après le recrutement de ce nouvel apprenti devant être supérieur au nombre de contrats en cours dans l’établissement au 1er janvier.

Les deux dispositifs se cumulent pour les entreprises de moins de 11 salariés qui répondent aux critères d’éligibilité.

Le montant et les modalités d’attribution de cette prime sont fixés par le conseil régional.

aide entreprise de l'Etat
Une entreprise de moins de 11 salariés qui recrute un apprenti mineur (âgé de moins de 18 ans) peut bénéficier d’une aide forfaitaire de 1 100 € versée chaque trimestre, soit 4 400 € pendant la première année du contrat.

L’aide est cumulable avec les dispositifs existants : prime apprentissage, aide au recrutement d’un premier apprenti ou d’un apprenti supplémentaire, crédit d’impôts par exemple. Une fois le contrat d’apprentissage enregistré par la chambre consulaire, l’employeur peut valider en ligne sa demande d’aide pré-remplie.

La demande est ensuite télétransmise par l’État à l’Agence de services et de paiement (ASP) qui assure le paiement de l’aide. Une fois l’aide obtenue, l’employeur doit ensuite saisir en ligne les attestations de présence justifiant l’exécution du contrat au moyen du téléservice Sylaé.

Pour cela, il doit se créer un compte sur le portail SYLAé. Ce portail est consacré à la gestion en ligne, par l’employeur, des informations relatives à ses contrats aidés, comme le CUI, ou l’EAV.

L’objectif est d’échanger avec l’Agence de Services et de Paiement (ASP) qui gère et verse ces aides publiques.